// By: Emily Fitzgerald, MScFN,RD & Samantha Nesrallah, RD

Emily's Nutrition Pic

La nutrition joue un rôle important à chaque étape du parcours avec le cancer. Une bonne nutrition peut vous aider à maintenir votre poids corporel, à diminuer le risque d’infection, à améliorer votre force et votre énergie et à aider votre corps à guérir. Le parcours de chacun est unique, tout comme les symptômes qu’il éprouve. Nausées, vomissements, perte d’appétit, sécheresse de la bouche, ballonnements et problèmes intestinaux ne sont que quelques-uns des effets secondaires courants que les personnes atteintes d’un cancer éprouvent à la suite d’un traitement ou du cancer lui-même.

Voici quelques conseils généraux en matière de nutrition sur la façon de gérer certains effets secondaires courants.

Diminution de l’appétit et perte de poids

Pendant le traitement du cancer, une diminution de l’appétit et une perte de poids sont courantes. La nutrition jouant un rôle vital dans votre rétablissement, il est important de faire en sorte que chaque bouchée compte avec des aliments riches en énergie et en protéines. Les protéines aident à maintenir la masse musculaire maigre, à réparer les tissus et à maintenir un système immunitaire sain, tandis que les calories fournissent de l’énergie à votre corps et peuvent aider à combattre la fatigue. Voici quelques idées de collations et de repas riches en calories et en protéines.

Idées de collations et de repas riches en calories et en protéines:

  • Omelette au fromage et légumes;
  • Yogourt grec riche en gras avec fruits et granola;
  • Soupe de type crème à base de lait et de protéines ajoutées (légumineuses, viande, etc.);
  • Chili garni d’avocat et de crème sure;
  • Gruau d’avoine au lait de vache ou de soja garni de noix, de graines et de fruits secs;
  • Fromage ou beurre d’arachide naturel avec pomme, céleri ou craquelins;
  • Mélange du randonneur;
  • Pour des idées de repas et de collations plus personnalisées, inscrivez-vous dès aujourd’hui à une consultation individuelle de coaching sur la nutrition.

Conseils généraux

  • Si manger de gros repas ne vous plait pas particulièrement, essayez de manger 5 à 6 petits repas par jour ou une collation toutes les 2 heures.
  • Apportez des collations lorsque vous êtes en déplacement, que ce soit pour un rendez-vous ou pour faire des courses.
  • Doublez la portion de graisses et d’huiles ajoutées dans les repas.
  • Faites une pause en mangeant et allez vous promener.
  • Rendez les repas plus agréables en mangeant entre amis ou en famille.

 

Nausées et vomissements

  • Buvez des liquides 30 minutes avant ou après avoir mangé.
  • Rincez-vous la bouche avec un mélange de ¼ c. à thé de sel et 1 tasse d’eau avant et après les collations ou les repas.
  • Mangez de petits repas fréquents pour garder les aliments solides dans votre estomac.
  • Évitez les aliments à forte odeur et trop épicés.
  • Tenez un journal pour savoir quels aliments déclenchent les nausées.
  • Choisissez des aliments froids ou à température ambiante plutôt que des aliments chauds.
  • Mangez dans un environnement confortable avec des vêtements amples.

 

Changement au niveau des goûts

De nombreuses personnes subissent des changements au niveau des goûts pendant le traitement du cancer. Cela peut être dû à la radiothérapie, aux médicaments ou à d’autres raisons. Un changement temporaire des goûts peut diminuer votre appétit ou entraîner des aversions alimentaires. Essayez les conseils ci-dessous pour y faire face :

  • Choisissez des aliments aux saveurs fortes ou ajoutez des épices, des marinades ou des sauces puissantes pour masquer le goût désagréable.
  • Essayez différentes saveurs alimentaires (salé, sucré, aigre) pour voir laquelle est la mieux tolérée.
  • Utilisez un rince-bouche (¼ c. à thé de bicarbonate de soude mélangé à 1 tasse d’eau) avant et après les repas ou les collations.
  • Si les aliments ont un goût métallique, utilisez des ustensiles en plastique au lieu d’ustensiles en métal, choisissez des aliments frais ou à température ambiante et essayez des gommes ou des bonbons à la cannelle, au citron ou à la menthe pour en masquer le goût.
  • Le bœuf est sujet à un goût métallique, alors essayez de le remplacer par d’autres sources de protéines comme les œufs, les légumineuses, le poulet, le tofu ou les produits laitiers.
  • Si les liquides ont un goût trop sucré, diluez-les avec de l’eau, de l’eau gazeuse ou de la glace pour diminuer le goût sucré.
  • Évitez les aliments qui ont un goût désagréable sur le moment, mais réessayez les aliments après une période de 2 semaines pour voir si le goût a changé.

 

Sécheresse de la bouche

La radiothérapie à la tête et au cou peut augmenter l’épaisseur et réduire la quantité de salive dans votre bouche. Cela peut provoquer une sensation de sécheresse buccale temporaire. Si vous en faites l’expérience, essayez certaines de ces stratégies :

  • Rincez-vous la bouche 4 à 6 fois par jour avec l’un des rince-bouche suivants :
    • 1) ¼ c. à thé de bicarbonate de soude et 1 tasse d’eau;
    • 2) 1 c. à thé de sel, 1 c. à thé de bicarbonate de soude, 1 tasse d’eau;
    • 3) 1 tasse d’eau gazeuse.
  • Apportez un petit vaporisateur ou une bouteille d’eau partout où vous allez pour vous aider à garder votre bouche humide.
  • Limitez votre consommation de thé, de café, d’alcool et de rince-bouche avec de l’alcool, car ils peuvent assécher davantage votre bouche.
  • Mâchez de la gomme sans sucre ou des bonbons à la menthe pour stimuler la production de salive.
  • Sucez des glaçons pour humidifier votre bouche.
  • Évitez les aliments secs comme le pain, les rôties ou les craquelins et ajoutez des sauces à vos aliments pour les humidifier.

 

Problèmes intestinaux

La diarrhée et la constipation sont deux effets secondaires courants du traitement. Cependant, si vous avez une diarrhée fréquente pendant plus de 2 jours ou si vous avez moins d’une selle tous les 3 jours, vous devriez contacter votre équipe médicale d’oncologie. Sinon, voici quelques conseils généraux sur la nutrition pour vous aider à gérer la diarrhée et la constipation :

Diarrhée

  • Buvez de 8 à 12 tasses de liquide chaque jour pour prévenir la déshydratation. Évitez de boire des boissons très sucrées et de grandes quantités à la fois, car elles peuvent aggraver les symptômes. Essayez l’eau, le bouillon simple, le café décaféiné et le thé. Limitez votre consommation d’alcool et de caféine.
  • Mangez de petits repas et des collations toutes les 2 à 3 heures.
  • Augmentez votre consommation de fibres solubles, car ce type de fibres absorbe les liquides dans votre système digestif et peut aider à soulager la diarrhée. Les aliments riches en fibres solubles comprennent le gruau ou le son d’avoine, la compote de pommes, les bananes et les pêches et poires en conserve. Les haricots sont riches en fibres solubles, mais peuvent causer des gaz et aggraver les symptômes.
  • Limitez votre consommation de fibres insolubles comme les fruits secs, les légumes et fruits crus, les grains entiers, les légumineuses et le maïs. Savourez des fruits et des légumes pelés et bien cuits.
  • Une fois la diarrhée résolue, réincorporez lentement les aliments.

Constipation

  • Buvez au moins 8 tasses de liquide par jour pour garder vos selles molles. Les liquides tièdes ou chauds peuvent aider à aller à la selle.
  • Essayez des laxatifs naturels comme les pruneaux, les pommes, les pêches et les nectars ou jus de poire.
  • Augmentez votre consommation d’aliments riches en fibres comme les légumes, les fruits, les grains entiers, les céréales riches en fibres (>5 grammes/portion), les noix, les graines et les légumineuses pour aider à ramollir les selles. N’oubliez pas de faire correspondre votre consommation de fibres avec les liquides pour éviter les gaz ou les ballonnements.
  • Ajoutez du son d’avoine, du son de blé ou des graines de lin moulues dans des céréales chaudes, des frappés ou de la pâte à muffins pour augmenter votre apport en fibres.
  • Essayez d’aller marcher après les repas

 

Restez les piedssurterre,

Emily